samedi 8 septembre 2018

Licence de planeur dans la poche

Après :

le permis de conduire voiture il y a plus d'un quart de siècle,
la licence de pilote privé avion en 2001
la licence de pilote professionnel en 2009
la licence de pilote de ligne en 2016),
le permis bateau (côtier) en 2006,

j'ai obtenu cet après-midi le brevet de pilote planeur !




J'aurais mis le temps, et si c'était à refaire, je commencerai par ça, mais on ne change pas le passé, et cette erreur est désormais réparée ! L'année prochaine, j'attaque les vols campagne.

Il reste encore pas mal de trucs, notamment l'UKM et l'hélico !

jeudi 6 septembre 2018

4000e heure de vol

Ce matin, pendant la  (courte) croisière entre Clermont-Ferrand et CDG, j'ai passé ma 4000e heure de vol en tant que pilote, soit 3968h30 en avion (1858 en King Air, 1129 en monomoteur et bimoteurs à pistons, 712 en RJ85, 230 en EJET, 39 en TBM), 31 heures en planeur et 30 minutes en hélico.

Soit 47% en turboprop, 28% en pistons, 24% en jet, moins de 1% en planeur et 0,0125% en hélico.

A 5h30 à Clermont, en attendant les passagers.

Je ne compte pas dans le total les heures de simu, un peu plus 150 heures de simu FFS (20 de 737 classic, une quinzaine de Beech 200, environ 70 de RJ85 et une cinquantaine d'EJET) et quelques dizaines de FNPT II, ni bien sûr celles en sac de sable.